Histoires de cas
... et autres anecdotes

Colère niée

La jeune cinquantaine, elle a bien du mal à gérer sa colère, car elle ne sait même pas quand elle est en colère. Enfin si, elle finit par le savoir... une semaine après ! Ce blocage remonte à son enfance, où il était juste interdit de ressentir de la colère.
On travaille donc à apaiser les vieilles mémoires de cette période, entre autres. Un jour elle me dit, toute fière du chemin parcouru et en même temps consciente qu'elle peut avancer encore : si je vis de la colère le matin, à midi je le sais !

Constipation

Il vient pour une constipation chronique et sévère. Obligé de faire des lavements régulièrement pour évacuer... N'arrive pas à s'en sortir malgré un mode de vie plutôt sain.
On est amenés à explorer une ancienne mémoire émotionnelle perturbant son côlon, que je détecte via la prise du pouls de Nogier. En se mettant à l'écoute de son corps, une tension apparaît dans cette zone. On évacue les émotions qui remontent, on remplace une croyance limitante par une nourrissante, et... la douleur a disparu.
Quelques mois plus tard, j'apprends que dans la foulée de cette séance, son intestin s'est mis à mieux fonctionner.

Créer sa vie

Elle cherche un coup de pouce pour se réaliser. On aborde où elle en est, la recherche de sa juste place, également sa relation aux hommes, l'estime de soi. Je travaille en énergétique sur des mémoires au niveau des yeux, puis on traite un bénéfice secondaire (tant que j'ai ce problème aux yeux, je ne peux pas avancer dans ma vie et quelque part ça m'arrange bien), on fait un détour par la symbolique des yeux (vision de la vie).

Elle me rappelle le lendemain de la 2è séance et me décrit combien cette dernière séance a été puissante : elle était très fatiguée, puis le soir s'est endormie d'un coup, a dormi d'un sommeil très profond, et le lendemain, elle se sentait pleine de motivation pour se remettre au travail de créer sa vie.

Cystite (infection urinaire)

Voici ce qui a été mis en place pour cette personne : huiles essentielles, compléments alimentaires soutenant la détoxication et l’immunité dont l’intestin (microbiote et muqueuse intestinale), rééquilibrage du méridien de la vessie, travail émotionnel et cure de raisin de 5 jours.

Quelques jours plus tard, elle n’a plus aucun symptôme et le bilan biologique est bon.

Ce qui est intéressant, c’est que la problématique émotionnelle est allée au-delà de la lecture théorique habituelle (des mal-vécus en lien avec le territoire).

Cette personne avait bien vécu quelque chose d’intense à son domicile (conflit avec un visiteur), mais elle pensait au départ qu’elle ne s’était pas sentie menacée, elle croyait avoir bien vécu cette altercation, se voyant impassible. Sauf que juste après l’altercation, elle a vécu une explosion émotionnelle. Elle prend conscience que lors de l’échange tendu, elle a tout réprimé. Les émotions étaient présentes, mais refoulées dans l’inconscient, d’où son impression que "ça allait". Elle comprend qu’elle a vécu ce moment comme une attaque.

D’où l’importance d’être à l’écoute de ce qui se vit en nous… De laisser *couler* nos émotions hors de nous, sinon elles restent à l’intérieur et visiblement s’installent là où c’est le plus cohérent. "Exprimer" nos émotions de façon agressive n’est pas la stratégie la plus bénéfique bien sûr. Il s'agit d'apprendre à les gérer afin de pouvoir les verbaliser ainsi que nos besoins heurtés avec autant de douceur pour notre interlocuteur que possible.

Sciatique
Cette personne arrive dans mon bureau en marchant avec raideur, et me décrit une douleur de type coup de poignard en permanence dans la fesse (gloups...), qu'il évalue à 8 sur 10 et ce n'est pas visiblement pas quelqu'un de douillet. En outre, beaucoup de fourmis dans la jambe, qui le gênent dans sa locomotion.
On avait convenu d'un soin en Quantum Touch. On cherche comment l'installer, déjà... Et on trouve : s'asseoir à califourchon sur ma chaise basse, ventre contre le dossier, bassin légèrement plus bas que les genoux, lui procure déjà un certain soulagement. Ouf. (Je ne peux m'empêcher de repenser au portage physiologique des bébés que j'ai longtemps enseigné...)
Un soin de 30 minutes l'amène... à 2 sur 10. Les "fourmis" sont moins présentes.
L'après-midi, il décide de maintenir son activité initialement prévue malgré mes conseils de rester au repos. Le lendemain, la douleur est revenue, mais le soulagement des "fourmis" se maintient.
Je le revois quelques semaines plus tard, la douleur s'étant entre-temps en moyenne maintenue à 2 (il a également changé de matelas, ce qui a amené un certain soulagement immédiatement, et fait des séances en ostéopathie, qui n'ont pas entraîné d'amélioration immédiate de la douleur, mais il estime qu'elles lui ont fait du bien, il a senti son corps "travailler"). J'ai des nouvelles quelques jours après ce 2ème soin : il n'y a plus du tout de douleur. Je suis impressionnée, vu son rythme de vie et sachant qu'il a eu mal au point de recevoir de la morphine en traitement.

Pieds froids
D'aussi loin qu'il se souvienne, il a les pieds froids presque en permanence, même l'été...

Nous explorons et pacifions une mémoire douloureuse en lien avec un besoin fort et non nourri de reconnaissance de la part de son père pour la voie qu'il a choisie et pour ses valeurs, que son père ne cautionne pas, et en lien avec sa difficulté à bien vivre les jugements négatifs de son père à son encontre.

Des liens corps-esprit se font : les pieds sont ce qui nous ancre à la terre, mais aussi à nos racines (ascendance)...

Le sang porte un symbolisme très puissant autour de la famille... Le sang, c'est le clan... Comment laisser circuler dans ses pieds-racines un sang, comment avancer dans la vie, quand on a du mal à s'y identifier, à y être reconnu, à trouver sa place...

Après cette libération, il a la joie de sentir la chaleur revenir dans ses pieds !

Cruralgie et maladie articulaire

Elle souffre d'une maladie articulaire avancée, elle se fait opérer bientôt.
Je l'ai vue deux fois en une semaine, et à chaque fois, je lui ai fait un soin en Quantum Touch durant la séance, en plus de l'accompagnement vers la libération émotionnelle qu'elle demandait.
La première fois, elle souffrait d'une cruralgie en plus de ses douleurs articulaires. À la fin de la séance, la cruralgie avait disparu. Lors de la séance suivante une semaine plus tard, elle vient sans béquille et marche de façon plus naturelle. Cette douleur-là du moins n'était pas revenue.
À la fin de cette 2è séance, elle évalue que la douleur articulaire a également diminué depuis avant la séance.
Je sais que le Quantum Touch fonctionne, mais à chaque fois que j'en fais l'expérience, je ne peux m'empêcher de m'émerveiller, en mode waouh...

Difficultés avec une classe de collège

Son année commence très difficilement : la majorité des élèves bavarde, se disperse, certains sont dans la provocation, se moquent d'elle... Impuissante et démunie, elle m'appelle, désespérée, ne se voyant pas capable de tenir une année entière. Sa hiérarchie n'a pas tenu compte de son profil d'hypersensible, elle se sent juste incapable de faire face. Elle est envahie d'une angoisse profonde car elle vit seule et ne voit pas d'issue, n'ayant pas d'autre alternative professionnelle.

Après notre séance, elle repart ragaillardie, pleine d'idées concrètes et créatives pour capter l'attention des élèves en difficulté, restructurer sa façon de faire cours, et munie d'outils relationnels pour améliorer sa relation à eux, pour passer d'une relation de domination-répression à une relation gagnant-gagnant, une relation de confiance.

Deux jours après, elle me témoigne déjà des résultats positifs de sa nouvelle approche.