• Tiphaine

Je vous souhaite le pouvoir


Habituellement, on souhaite aux gens d'avoir ce qu'ils veulent : santé, argent, relations épanouissantes, voyages, rencontres...

Or, avoir ce qu'on veut n'a jamais rendu personne heureux.

Cela amène du plaisir et du confort, bien sûr. Cela amène des impressions de sécurité et de joie. Mais ces vécus sont fugaces. Impermanents. Ils sont soumis au moindre grain de sable dans le processus de réalisation de nos désirs, dans la satisfaction de nos attentes.

Conditionner notre bonheur à la satisfaction de nos désirs et de nos attentes, nous maintient parfaitement dépendant•e de l'extérieur. Nous garde vulnérable.

Cette dépendance n'a jamais rendu quiconque heureux•se, ni fort•e devant les événements, ni serein•e. Bien au contraire, rester dépendant•e nous garantit qu'on va souffrir.

Et pourtant, il est tout-à-fait possible d'être heureux•se, en paix, serein•e, quoi qu'il arrive dans notre vie.

La clé, c'est de reprendre le pouvoir sur notre esprit.

Le pouvoir de choisir.

De choisir le regard qu'on va porter sur les faits.

Quoi qu'il arrive, qui que je sois, quels que soit mon histoire, mon caractère, ma sensibilité, mes failles ou mon profil psychologique, je vais vivre les choses en conscience, ou sans conscience de ce pouvoir. Je vais utiliser le pouvoir de mon esprit, ou me laisser entraîner par la voix de l'ego, et me laisser ballotter au gré des événements, qui seront étiquetés bons ou mauvais selon qu'ils correspondent à mon désir et mes attentes, ou n'y correspondent pas.

> Sans conscience, je suis victime des événements, momentanément soulagé•e de voir la responsabilité de mon bonheur (et donc potentiellement la faute) à l'extérieur, mais à quel prix ! La victime est malheureuse, elle est faible, elle est complètement déconnectée de son Identité.

> En conscience, je vais regarder le choix que je fais avec la force de l'amour à mes côtés, sans me juger si mon choix me rend malheureux•se. Et je vais me rappeler que je peux faire un autre choix. Celui de la responsabilité de mon expérience. Celui de l'empathie, du pardon peut-être.

Ainsi, le plus beau souhait que je puisse vous adresser, c'est de retrouver votre POUVOIR DE CHOISIR.

Accompagner celles et ceux qui sont prêt•e•s à ce entraînement de l'esprit, à ce long mais beau chemin de transformation intérieure vers la Sérénité, est le plus beau cadeau que je puisse faire au monde.

11 vues

Posts récents

Voir tout